L’humilité

“You never change things by fighting the existing reality. To change something, build a new model that makes the existing model obsolete. » – Buckminster-Fuller

Google translate : « Vous ne modifiez jamais les choses en luttant contre la réalité existante. Pour changer quelque chose, construisez un nouveau modèle qui rend le modèle existant obsolète. » – Buckminster-Fuller

Bon, mettons qu’ici il y a encore un peu de travail à faire ici.

 –

J’ai un client qui fait ça, construire des nouveaux modèles. Il se lève chaque matin de la vie en imaginant inlassablement de nouvelles façons de faire mieux dans sa catégorie. C’est sa raison d’être. Son WHY. Sa matière première pour y arriver ? Le produit et la livraison du service qui l’entoure.

Sa quête, sa façon de faire et le « produit » de ses actions sont indissociables. Un. Tout.

Je suis constamment fasciné, flabergasté, par notre industrie publicitaire. Par notre facilité à sublimer nos propres défauts et à les attribuer aux autres. Le mot d’ordre, ici comme ailleurs, le message que nous lançons à nos clients par les temps qui courent (oui oui, faut le faire quand même) : Les marques doivent être plus responsables, plus humaines, plus empathiques, plus éthiques, plus engagées. Meilleures en tous points. Elles doivent changer le monde. On (nous les publicitaires) ne veut pas surtout d’autres produits, on veut de meilleures marques. On veut des valeurs. Des villages de valeurs. Juste ça.

Je ne sais pas par où commencer, honnêtement.

Bon, mettons que je commence par ça :

MA MARQUE DE WIPERS NE VA PAS CHANGER LE MONDE.

C’est clair. Elle va surement améliorer ma vie de tant en tant mais c’est ça qui est ça. Ça s’arrête là. Arrêtons d’imposer notre nouveau modèle d’affaire, notre nouvelle excuse publicitaire d’exister aux marques, aux compagnies, à nos clients. Notre raison d’exister est de VENDRE DES WIPERS. Comme avant. En avant comme avant. C’est assez facile à comprendre.

Et oui, de temps en temps on peut leur dire de faire mieux, genre des wipers compostables. C’est ben correct. Surtout si vous avez la fibre environnementale.

JE LE DIS DEPUIS LONGTEMPS, NOUS SOMMES HYPOCRITES.

C’est clair. Nous, les publicitaires (et ça inclut les milléniaux qui abhorrent ce mot et qui pourtant le sont encore beaucoup plus efficacement avec leur engagement et leurs algorithmes), sommes encore et toujours là pour contribuer à une société de consommation toujours plus effrénée, plus efficace et ce, de jours en jours. Commençons par faire le ménage dans notre maison. Ce n’est pas parce que nous avons fait un pro-bono sociétal, un presque pro-bono ou une reco verte à notre client que nous allons effacer notre score card. Pas celui d’hier. Ni celui d’aujourd’hui. Soyons honnêtes.

Le jour où nous serons pour vrai plus responsables, plus humains, plus empathiques, plus éthiques, plus engagés et meilleurs en tous points, nous aurons la permission morale de demander de changements aux marques.

L’INNOVATION PASSE PAR LA RÉINVENTION DES PRODUITS ET DES SERVICES.

C’est clair. C’est simple. Et ça va faire des nouveaux produits et des nouveaux services sur le marché. Comme le fait mon client qui se lève chaque matin pour mieux faire dans son domaine. Les anciens produits et services resteront aussi. Faut surtout pas se tromper de job : nous allons appuyer nos clients à mieux vendre leurs idées et à faire en sorte que les vieux modèles soient indésirables. La mise en marché est notre savoir-faire. Notre raison d’exister.

Il y a une condition quand même à notre participation. L’innovation, on le sait (le savez-vous ?), n’est pas nécessairement une bonne chose. À nous de distinguer le bon grain de l’ivraie.

Oui, j’ai déjà dit souvent que nous avons le pouvoir d’influer nos clients. Et c’est toujours vrai. Nous avons même l’opportunité de les conseiller et de travailler leurs offres avec eux. Profitons-en, naturellement. C’est une opportunité à prendre.

Mais il ne faut surtout pas se péter les bretelles en s’autoproclamant les héros de la nouvelle morale corporative. S’il vous plait. Ce n’est pas crédible. En tout cas, pas aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s